Les outils numériques pour le lean

 

Pour rester compétitif  dans un environnement économique instable et mouvant, devenir numérique n’est pas le seul enjeu.  Dans un récent article de Forbes, l’auteur Joe Mc Kendrick montre que la technologie seule ne peut résoudre les problèmes car elle nécessite un réel accompagnement du management et une intégration dans l’organisation.

Implantée depuis de nombreuses années en industrie, la philosophie «lean» cherche à maximiser la valeur client tout en minimisant les gaspillages, c’est-à-dire avec moins de ressources.  En industrie, cette philosophie permet de beaux résultats : opérations accomplies plus rapidement, facilement et à moindre coût, en engageant les employés et partenaires dans une démarche d’amélioration continue.

En replaçant les hommes et l’organisation au cœur de la création d’avantage compétitif, le lean permet d’utiliser les technologies comme levier d’action et non comme finalité. Les technologies (web, cloud, social, mobile, etc.) servent en effet à améliorer et accélérer la collaboration et l’accès aux ressources.  Il peut donc s’appliquer à diverses problématiques en entreprises hors production (lean-IT, lean-office, etc.).  Dans les organisations digitales, le « lean IT » évite de se focaliser sur la réduction de coûts généraux mais plutôt sur les leviers de gaspillage au niveau des process et décisions.

Il est temps d’avertir les organisations que le gain de compétitivité ne s’atteint pas par  le montant des budgets alloués aux nouvelles technologies. Le succès réside dans  un management et une organisation lean agile autour de ces technologies  numériques permettant aux ressources de servir les clients plus rapidement, facilement, mieux et à moindre coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *