Dans votre entreprise aussi, les manières de travailler et de collaborer se digitalisent. Partout, la révolution numérique est en cours. La question du choix des outils est épineuse, tant l’offre est vaste et les besoins spécifiques à chaque entreprise. Vers quelles solutions se tourner et dans quel but ? La question de leur interopérabilité fait partie des critères de sélection. Voici pourquoi.

L’interconnexion au coeur de la “digital workplace”

airtable pingviewLa “digital workplace” est au coeur des enjeux de transformations des organisations. Il ne s’agit pas seulement de proposer aux collaborateurs des solutions innovantes, mais plus largement de puiser dans les nouvelles technologies pour changer nos manières de travailler et de collaborer.

Dans les différents points de vigilance à observer, on oublie trop souvent la question de leur interconnexion au SI et à ses différentes composantes métier. À quoi bon utiliser en effet une application si elle ne peut pas s’interconnecter avec d’autres, présentes dans l’entreprise? Autrement dit, quel intérêt à mettre en place un outil de suivi de projet qui ne communique pas avec le planning de l’équipe et le système d’alerting en cas de retard ? Vous vous en doutez, la réponse est claire : aucun.

Cette agilité est d’ailleurs un critère de différenciation pour se rendre visible. Prenons l’exemple du logiciel Airtable. Originaire de la Silicon Valley, Airtable se situe à mi-chemin entre un tableur en ligne type Google Sheets, une base de données version Microsoft Access et un gestionnaire de projets façon Trello. Toutes ces fonctionnalités sont rassemblées en un seul et même outil puissant, disponible en mode Saas uniquement. Facile à utiliser, il vous permet d’organiser de très nombreuses données et de suivre l’avancée en mode collaboratif d’un grand nombre de tâches.

Airtable-PingView : un mariage gagnant-gagnant

Avec Airtable, vous pouvez, par exemple, stocker et partager en temps réel toutes les données rattachées à un produit qui sort de vos usines, gérer des bases de contact ou des calendriers partagés, alimenter aussi vos revues de projet, en vous inspirant de la méthode Kanban, chère au Lean Management (segmentation en tâches “à faire”, “en cours” et “faites”). Outre la diversité du type de données prises en charge (images, chiffres, contenus multimédias…), l’outil propose de très nombreux templates (ou modèles). Il offre aussi différents modes de visualisation, de la grille au ca

lendrier, en passant par le formulaire ou la galerie d’images.

Mais…. bien sûr,  il y a un petit mais !  L’outil est parfois tellement complet que l’on peut perdre le fil directeur et avoir besoin de fonctionnalités complémentaires pour le rendre plus percutant. C’est par exemple le cas de la solution de management visuel interopérable PingView

Moyennant quelques paramétrages simples à mettre en place, les “tables” d’Airtable s’affichent facilement sur les wallboards de PingView et bénéficient ainsi de toute la puissance du management visuel en termes de collaboration et de pilotage de l’activité. Selon votre besoin, vous partagerez à vos équipes via PingView toutes les données nécessaires pour avoir une vision globale d’un sujet ou au contraire, vous n’en présenterez qu’une partie.

Réconcilier base de données et management visuel

collaboration interne

Si PingView s’adapte à Airtable, l’inverse est aussi vrai. “Airtable est un outil très flexible. Si on ne trouve pas le template qui convient, il est tout à fait possible d’en créer un, c’est un système conçu de manière ouverte” explique Christophe Zanetto, Product manager chez PingFlow.  “L’outil est par ailleurs très sécurisé”, précise-t-il : “la gestion des droits est intuitive à réaliser et efficace. Le système prévoit une historisation systématique de toutes les interventions, ce qui limite toute perte de données”. 

Couplé à Airtable, PingView propose une solution de management visuel adaptée à tout secteur d’activité. Les industriels pourront l’utiliser pour suivre les déclarations d’incidents dans leurs usines et leur résolution. Les entreprises du secteur tertiaire l’exploitent pour bâtir des processus de travail commun entre les services ou les équipes.   Gratuit dans sa formule de départ, Airtable reste tout à fait accessible dans sa version payante (à partir de 10 dollars par mois par utilisateur). Moyennant quelques réglages assurés par l’équipe PingFlow, le couplage Airtable-PingView s’avère une solution technologique particulièrement pertinente pour réconcilier puissance d’une base de données, ergonomie visuelle et modèle de travail collaboratif et responsabilisant. Des outils 100% agiles pour développer l’agilité et la créativité de vos équipes… Vous hésitez encore ?

Claire Jolimont

Claire Jolimont

CEO de PingFlow