Le rôle crucial que jouent les données et leur compréhension par les équipes dans la performance de l’entreprise n’est plus à démontrer. Les projets articulés autour des data sont aujourd’hui au cœur des organisations. Cependant, d’après un rapport Gartner, 85 % des projet data initiés en 2017 ont malheureusement échoué. Pour quelles raisons ? Comment tirer pleinement profit de ces données ? Au-delà du déploiement d’outils technologiques, c’est surtout la mise en place d’une culture data driven qui est déterminante. Sur le papier, l’idée séduit. En pratique, la démarche s’avère plus délicate.

Qu’est ce que la data driven culture ?

data driven cultureLa data n’est pas un outil de plus, mais un véritable enjeu managérial. Il est donc nécessaire de changer les mentalités au sein de l’entreprise : cela ne concerne pas seulement le marketing ou l’informatique, mais bien toutes les fonctions. Si les organisations font des efforts pour collecter un maximum de données, beaucoup d’entre elles les exploitent peu, voire pas du tout pour des raisons de sécurité, par manque de compétences ou d’objectifs d’usage précis. C’est pour cela que le développement d’une culture data driven est indispensable.

La data driven culture peut être définie comme une approche de travail qui place les données au cœur du processus de décision de l’entreprise et qui implique ses collaborateurs dans ce sens, en communiquant de manière transparente.

La data driven culture induit donc des changements assez profonds. Face à la nouveauté, le réflexe est bien souvent de douter, voire même de la rejeter, ce qui freine l’émergence d’idées et de solutions créatives. Pour renverser la tendance et adopter une culture “data driven”, il est indispensable que le top management soit à l’initiative de la démarche. Sans implication des managers, les collaborateurs n‘auront aucun modèle à suivre, ni de vision stratégique, et ne comprendront pas l’intérêt d’une telle approche.

La culture data driven pour favoriser l’intelligence collective

Très répandue dans le monde animal, notamment chez les fourmis, l’intelligence collective donne à un groupe le pouvoir d’être plus créatif, plus innovant, plus performant en mettant les compétences de chacun au service du collectif. Au sein des entreprises, cette intelligence est une réalité quotidienne. En effet, les salariés et partenaires doivent travailler ensemble dans un objectif commun. Cette collaboration a un impact direct sur la réussite des projets. Sans le savoir, vous entretenez cette intelligence collective. Pour l’encourager davantage et en tirer pleinement profit, instaurer une culture axée sur la donnée est un facteur de succès. En effet, avoir accès à la donnée et à l’information permet de mutualiser les connaissances, de disposer de l’information nécessaire pour mener à bien et donner du sens aux différentes tâches confiées.

culture data drivenCela permet également à tous les collaborateurs de partager leurs expériences, leurs ressentis, les informations utiles à d’autres services, ou simplement d’ouvrir le dialogue sur certains sujets. L’objectif est d’atteindre ensemble l’excellence opérationnelle. Pour cela, la collaboration est nécessaire, mais n’est pas suffisante. Il est indispensable de rendre concrète une véritable culture autour de la donnée avec des rituels permettant aux équipes d’échanger (par exemple des briefs réguliers) afin de les fédérer et de les impliquer davantage.

Des outils digitaux sont à votre disposition pour favoriser cette intelligence collective. Le management visuel vous permet de diffuser les KPIs indispensables à tous, afin de les communiquer au plus grand nombre et d’encourager l’auto-responsabilisation, ainsi que l’entraide naturelle entre vos collaborateurs. C’est en démocratisant la donnée que vous développerez l’intelligence collective pour atteindre l’excellence opérationnelle.

Nous ne le répéterons jamais assez, il ne suffit pas de mettre des outils technologiques à disposition des collaborateurs  pour développer une véritable culture data driven. Il est nécessaire de les accompagner pour la faire vivre au quotidien, que tous les niveaux hiérarchiques de l’entreprise soient impliqués dans cette démarche et convaincus de son bien-fondé. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à un partenaire externe, capable de vous challenger sur le sujet et de vous proposer les solutions adaptées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *