Les datas sont une véritable mine d’or pour l’entreprise : leur collecte, leur stockage et leur exploitation sont donc indispensables pour la performance des différentes organisations. Cependant, si quelques données sont visibles, la plupart sont moins faciles à identifier. De plus, dans les données amassées, certaines sont clés pour votre business, d’autres non. Il n’est donc pas nécessaire d’exploiter chaque information à votre disposition, au risque de vous égarer, de submerger vos collaborateurs d’informations non pertinentes et de passer à côté de vos objectifs. Dans cet article, nous vous aidons à trouver et exploiter la bonne donnée (ou data utile) et éviter les indicateurs pastèques (utilisés pour réaliser du reporting qui semblent bons, mais qui cachent une réalité moins flatteuse).

Quelles données collecter ?

collecte dataDepuis quelques années, on assiste à une explosion de la volumétrie des données disponibles et visibles : les données financières, marketing, commerciales ou encore ressources humaines. Facilement restituables et exploitables, leur utilisation constitue le premier pas vers une culture data. Cependant, il existe également des gisements de données invisibles (ou non-structurées), plus difficile à collecter et à traiter, elles sont pourtant source de valeur. On pense par exemple aux indicateurs d’activité, aux messages des collaborateurs, aux données de production ou encore aux chats d’entreprise… En 2018, elles représentent 75 % des données produites au quotidien*. Ce sont une véritable mine d’or pour votre activité et comme support de prise de décision.

Malgré les prises de conscience et les évolutions, les entreprises sont encore trop nombreuses à négliger l’importance de ces data et à ne pas les exploiter. Même si elles les collectent et les stockent, ces données sont peu accessibles, donc peu utilisées. Selon une étude publiée par Alteryx en janvier 2019, 77 % des interrogés démontrent la nécessité d’accéder au Big Data. 45 % ont le sentiment de manquer d’informations lors de leurs prises de décisions importantes et 76 % d’entre eux s’accordent à dire que l’ajout des sources de données supplémentaires permettraient de garantir des résultats probants. Vous hésitez encore à vous centrer autour de la donnée ?

Cependant, il ne faut pas exploiter la data car c’est dans l’air du temps, mais bien pour répondre aux questions suivantes : quels sont les objectifs stratégiques de l’équipe ? Comment les atteindre ? Quelles sont les informations dont nous avons besoin pour construire nos plans d’actions ? Quelles sont celles qui doivent être à disposition des équipes pour les rendre performantes et impliquées ? Répondre à ces questions vous permettra de sélectionner et structurer les données que vous souhaitez utiliser. Prenez soin de bien croiser les données visibles et invisibles pour obtenir des indicateurs plus pointus et plus précis, en évitant les indicateurs pastèques.

Culture data driven : comment exploiter la donnée ?

exploiter dataVient ensuite la mise à disposition de ces data auprès de vos équipes : comment communiquer autour de ces données ? Comment obtenir une vision d’ensemble de la stratégie de votre entreprise ? Construire des tableaux de bord est un bon début. Mais il est temps de penser à des dispositifs plus modernes et accessibles à tous. Les écrans de management visuel sont alors un élément de réponse. Grâce à l’affichage des éléments que vous avez sélectionnés, vos équipes disposent toutes du même niveau d’information. Cela vous permet ainsi d’animer vos collaborateurs autour des mêmes indicateurs, des mêmes objectifs et de leur donner les moyens nécessaires pour réaliser leurs missions.

Avec le management visuel digital, les informations sont mises à jour rapidement, permettant ainsi à vos équipes de suivre l’avancée des différentes actions et de prendre les décisions nécessaires rapidement pour pallier un imprévu. Il est donc important que les entreprises entament leur transformation structurelle, culturelle et organisationnelle autour de cette donnée.

Vous êtes conscient que l’exploitation de vos données peut devenir votre principal avantage concurrentiel mais ne savez pas comment vous y prendre, comment collecter vos données et comment les restituer ? N’hésitez pas à faire appel à nos équipes, qui sauront détecter vos sources de data utiles et les faire parler, pour en révéler le sens.

* “Le big data en chiffres : la révolution des mégadonnées” www.lactualite.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *