L’appel andon

L’ appel andon pour l’andon anomalies

L’andon anomalies peut être déclenché par l’opérateur (télécommande), par la machine (communication industrielle) ou par l’organisation (dérive d’un indicateur de performance).

A chaque appel andon, une organisation de traitement des incidents doit être associée.
L’organisation pour le traitement d’un andon se définit généralement en 2 niveaux.

 

1/ Appel andon traité par le leader

Le premier niveau d’intervention est traité par le leader qui doit intervenir le plus rapidement (prise en compte de l’appel). Ce délai de prise en compte est mesuré de manière à s’assurer de la bonne réactivité. Dans cas d’un délai de réactivité trop long, le système doit pouvoir « escaller » l’appel à un niveau hiérarchique N+1.La prise en compte d’un appel se fait en général en se déplaçant sur le poste de travail mais il est possible d’effectuer des prises en compte à distance dans le cas de personnes éloignées du point d’appel. Dans ce cas, la prise en compte pourra se faire par un équipement mobile de type smartphone ou tablette.

Les appels sont des alertes demandant une intervention urgente et à ce titre, elles doivent être visibles de tous. Les éléments visuels sont adaptés à l’environnement et l’usage de colonnes lumineuses est généralement utile pour voir de loin le point d’appel. Des écrans d’affichage sont également utilisés pour donner une visibilité collective sur les incidents.Pour les cycles courts, il n’y a généralement qu’un seul niveau d’appel car l’objectif est de clôturer l’incident avant la fin du temps de cycle du poste de travail.
Le leader peut être sollicité en fin d’intervention pour caractériser la cause de l’appel. Ces informations seront bien sûr utilisées à des fins d’analyse et alimenteront l’amélioration continue.Pour les cycles longs, nous allons trouver le niveau d’intervention de niveau 2.

 

2/ L’appel andon traité par les services support

Le deuxième niveau d’intervention est une intervention des services support.

Après l’intervention du leader, celui-ci peut clôturer un appel ou l’escaller vers un service support de proximité (qualité, méthodes industrielles, logistique, maintenance, ..). Ces services supports sont en général rattachés à la production (UAP : unité autonome de production) et doivent se déplacer au poste de travail comme le leader. Dans le cas où les services supports sont éloignés ou centralisés, la prise en compte pourra se faire à distance (interface informatique) mais le leader doit être informé.

Pour les deux niveaux d’intervention, une visibilité collective doit être mise en place.

Les codes couleurs les plus utilisés sont :

  • VERT : pas d’incident en cours
  • ORANGE clignotant : incident non bloquant en cours sans prise en compte
  • ORANGE fixe : incident non bloquant en cours pris en compte
  • ROUGE clignotant : incident bloquant en cours sans prise en compte
  • ROUGE fixe : incident bloquant en cours pris en compte

Pour joindre le leader et les services support, les moyens d’alerte personnels utilisés sont :

  • Le téléphone (message vocal)
  • Le SMS
  • L’email
  • Le smartphone (application avec notification et message)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *