Collaboration supply chain et IT : comment le management visuel permet de casser les silos ?

Ce n’est une surprise pour aucune entreprise : il existe des silos entre les différents métiers. Les causes sont multiples : la spécialisation de chacun, l’architecture du SI qui ne permet pas toujours l’accès et l’exploitation des données, la culture et l’organisation de l’entreprise… Cependant, réduire, voire casser ces silos peut être bénéfique pour certaines activités, et plus qu’on ne le croit ! C’est le cas entre la supply chain et l’IT, que nous évoquons dans ce nouvel article.

Casser les silos entre IT et supply chain : pour une information en temps réel

collaboration IT logistiqueDisposer de données fiables et actualisées en temps réel est un véritable enjeu pour les équipes supply chain : suivre l’état des stocks, les livraisons effectuées, les commandes en cours, la localisation des produits, les incidents, l’intervention des services de maintenance, l’avancée de l’activité… Chaque panne, incident, erreur, peut chambouler l’organisation du service. Disposer de ces KPIs est alors un avantage non négligeable.

Pour que cela soit possible, il est nécessaire de travailler en étroite collaboration avec l’IT. En effet, cette organisation va mettre en place des flux de données entre les différents outils de la logistique, mais également de l’entreprise, pour que l’information circule et que tout le monde puisse disposer de data à jour. De plus, la supply chain a besoin que l’IT soit un véritable support pour ses équipes : en cas de “bug” informatique sur les flux, les collaborateurs de la supply chain doivent pouvoir être informés au plus vite et les métiers de l’IT doivent être capables de les résoudre rapidement.

La mise en place du management visuel peut être une solution. Notre client Leroy Merlin a mis en place un système de pilotage visuel de suivi d’alertes et d’indicateurs grâce à des wallboards au service IT et Supply chain. Le but ? Disposer d’alertes et pouvoir réagir rapidement en cas d’incident. Concrètement, des indicateurs à surveiller sont définis (nombre de commandes passées, nombre de commandes traitées, nombre de commandes livrées…). Un seuil a été fixé. Lorsqu’il est dépassé, une alerte est déclenchée, permettant ainsi aux équipes IT et supply chain de trouver l’origine du problème et d’intervenir rapidement. Et l’informatique reçoit également l’alerte et est ainsi capable de savoir très vite quel est le problème.

Casser les silos entre IT et supply chain : pour un meilleur confort de travail

Bien évidemment, disposer de data actualisées et fiables a pour conséquence d’améliorer le confort de travail des équipes concernées. En affichant clairement les KPI, en paramétrant des alertes, en facilitant la circulation des données, la communication entre les différents métiers est fluide. Les équipes disposent d’un support visuel, voient la même chose et directement ce qui va ou non. Les codes couleurs permettent d’alerter clairement sur les points bloquants.

Pour notre client Leroy Merlin, la mise en place du management visuel et des alertes a permis de réduire les délais de constat des problèmes, qui pouvaient parfois prendre plusieurs jours. Grâce aux alertes, les entrepôts et les équipes IT sont prévenus rapidement, facilitant également la communication et la gestion des litiges entre les deux services.

Casser les silos entre IT et supply chain : pour une amélioration de la satisfaction client

satisfaction clientCette amélioration des processus en interne a un impact sur la satisfaction client. La meilleure circulation des données, la mise à jour en temps réel de l’information, la diminution des délais de résolution des incidents entraîne une meilleure productivité, donc moins de retard dans les livraisons.

C’est en tous cas ce qu’a constaté Leroy Merlin. Avant la mise en place du pilotage visuel digital, un incident pouvait passer inaperçu pendant deux ou trois jours, causant ainsi des retards de livraison. Aujourd’hui, des alertes remontent immédiatement et en deux heures, le souci peut être réglé (suivant la complexité, évidemment). Ainsi, avec des livraisons dans les délais, la satisfaction des clients est accrue.

Même si les silos sont inévitables en entreprise, la collaboration peut être considérablement améliorée grâce à des outils de visualisation adaptés et connectés au système d’information de l’organisation. Tout le monde voit la même information, et les anomalies sont détectées au plus tôt. Ces bénéfices devraient encourager les entreprises à entamer cette transformation nécessaire pour améliorer leur performance globale. Vous souhaitez en savoir plus sur le management visuel ? N’hésitez pas à nous contacter.

Livre blanc management visuel