Usine du futur numérique et connectée

L’usine du futur numérique et connectée

 

L’usine du futur numérique est la digitalisation de l’usine du futur avec la mise en place de capteurs, automates, big data, Internet des objets, cloud computing…

 

Qu’est-ce-que l’usine du futur ?

L’usine du futur est une révolution mettant en avant des machines capables de produire intelligemment et ainsi de réduire les coûts de production et augmenter la productivité.

Par exemple, l’usine du futur permet:

  • Une production plus flexible qui permet de s’adapter à la demande en temps réel
  • Une traçabilité poussée, qui permet de savoir où et quand a été fabriqué le produit, mais aussi comment
  • Des machines capables d’envoyer des appels andon permettant une résolution des problèmes rapide
  • Une scénarisation du cycle de production grâce à laquelle la fabrication est pilotée en fonction du client et qui est capable de personnaliser le produit (taille, couleur, type d’emballage…)

 

L’usine du futur numérique et connectée

L’Usine du Futur numérique s’appuie sur plusieurs briques technologiques, dont une est
transversale à toutes les autres, la brique relative aux Technologies de l’Information et de la Communication permettant en effet d’intégrer et de connecter
d’autres briques ou des technologies entre elles :

  • BT1- Les Technologies de l’Information et de la Communication, accessibles
    au milieu industriel, ouvrent la voie à l’usine connectée et numérique. Elles
    permettront notamment :

    • Une communication continue, instantanée et composée d’informations relatives aux processus de de production (conception, fabrication, logistique et maintenance) ainsi qu’aux produits fabriqués
    • La simulation du produit, procédé, poste de travail et de la chaine logistique
    • L’autodiagnostic et l’auto adaptation des procédés et des équipements de production et le contrôle en continu des produits
  • BT2-  Les  nouveaux  procédés  de  fabrication  agile,  permettant  de  réagir  très
    rapidement  aux  évolutions  de  la  demande  (quantité,  qualité,  évolution  du
    produit,  adaptation  à  des  besoins  spécifiques…),  pouvant  se  réorganiser  rapidement : affectation des opérateurs, réorganisation de l’atelier, interopérabilité des équipements, relation flexible et interactive avec le réseau de fournisseurs…
  • BT3- Les machines intelligentes : équipements de production capables d’intégrer des composants intelligents et de les utiliser afin de répondre à une fonction donnée. La complexité des informations et des besoins traités qualifient
    le degré d’intelligence de l’équipement.
  • BT4-  Les  nouveaux  matériaux  :  les  produits  du  futur  seront  constitués  de
    matériaux en association de plus en plus complexe de sorte que chacun des
    constituants matériaux apporte son avantage spécifique dans le produit final
    (légèreté, conductibilité, résistance, dureté…).
  • BT5- Contrôle, surveillance, traçabilité :
    • Les  capteurs  miniaturisés,  économes  en  énergie,  en  autonomie  décisionnelle…
    • Les nouvelles techniques de traitement du signal et d’imagerie numérique

 

L’usine du futur numérique ne cesse d’évoluer avec la mise en place de télécommandes andon permettant une meilleure visibilité des appels et des informations temps réel liées à la ligne de production, une facilité d’usage et de déploiement auprès des opérationnels et une réduction des coûts grâce à une structure optimisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *