Affichage d’un tableau de bord temps réel efficace


Un tableau de bord temps réel a un rôle de pilotage des activités avec la mise en avant des indicateurs clés de performance. Pour que celui-ci soit efficace, il est essentiel que les éléments clés soient partagés au sein de l’équipe afin de pouvoir les exploiter en profondeur et en collaboration.

Nous allons donc voir quels sont les éléments à prendre en compte lors de la création d’un tableau de bord temps réel.

 

1/ Synthétique

Le tableau de bord n’est pas un rapport et ne doit pas reprendre l’ensemble de vos données. Son objectif est d’être un outil de pilotage et de ce fait le surplus d’informations n’a aucun intérêt.

La qualité principale du dashboard réside dans son aptitude à restituer de façon concise les KPIs. Si vous souhaitez un reporting plus complet et détaillé avec nombre d’indicateurs plus important, le tableau de bord n’est pas forcément la solution.

 

2/ Adapté

Affichez les bonnes données pour les bons interlocuteurs ! Il n’existe pas de tableau de bord universel et ce dernier ne peut pas remplir son rôle s’il n’est pas adapté à sa cible. Afin de garantir la performance et la pertinence d’un dashboard, il faut avant tout s’assurer qu’il s’adapte au métier et aux besoins de chacun. Vous pouvez bien évidemment commencer par ajouter quelques indicateurs universels mais gardez bien à l’esprit qu’il faudra par la suite être plus pertinent si vous voulez que votre tableau de bord ait une réelle utilité.

Prenez le temps de choisir vos KPIs et de les adapter à vos besoins et ceux de vos collaborateurs. N’oubliez pas que le tableau de bord sert le collectif et non l’individuel.

 

3/ Stable

Après avoir défini les KPIs, il faut que ces informations soient mises à jour en temps réel afin que votre tableau de bord soit fiable. Vos collaborateurs vont s’y référer tous les jours et toute donnée erronée pourrait avoir de lourdes conséquences. De plus, évitez les gros changements afin de ne pas déstabiliser votre équipe. Une fois les données établies, évitez de les modifier ou dans le cas où cela est inévitable, informez-en les parties concernées.

 

4/ Visuel

Vos collaborateurs vous diront surement qu’ils n’ont pas le temps de consulter les tableaux de bord et que ceux-ci sont trop compliqués. Pour cela, il vous suffit de jouer sur la data vizualisation. En effet, les graphiques et les jauges sont plus parlant que des suites de chiffres. N’hésitez pas non plus à utiliser plusieurs couleurs et mettre des conditions d’animation pour dynamiser votre tableau de bord.

 

5/ Commenté

Même si vos collaborateurs connaissent et disent comprendre les données mises en avant, n’hésitez pas à les commenter tous ensemble. Certaines personnes n’osent pas toujours poser des questions donc prenez les devants et soyez à l’écoute. Enfin, ce n’est pas parce que vos collaborateurs voient ces KPIs qu’ils vont forcément prendre le temps de les analyser et les réutiliser dans leur travail. Expliquez-leur l’intérêt et commentez les évolutions avec un vocabulaire adapté à l’interlocuteur. N’hésitez pas à vulgariser votre langage.

 

6/ Contextualisé

Une donnée n’a pas de valeur si elle n’est pas mise dans un contexte qui permette de l’évaluer et de la comparer. Vous devez toujours replacer vos KPIs dans leur contexte. Cela vous permettra d’éviter toute mauvaise interprétation.

N’hésitez pas à ajouter des informations complémentaires qui pourraient expliquer l’évolution des données à un moment t. Par exemple, la météo qui a fait grimper la vente des chaussures d’été.

 

7/ Intelligible

Faites un tableau de bord temps réel simple et soignez l’aspect visuel pour un management visuel efficace. La design du dashboard est tout aussi important que les données qu’il contient. En effet, la lecture de celui-ci doit être compréhensible au premier coup d’oeil. L’intuitivité est la clé de tout bon tableau de bord.

 

8/ Disponible à la demande

Dans un contexte de pilotage d’activité, la donnée doit être accessible immédiatement. Les données doivent être en temps réel peut importe que le tableau de bord soit consulté tous les jours ou toutes les semaines. Le collaborateur ne doit pas vous demander de mise à jour ou celui-ci perdrait tout son intérêt. A vous de faire en sorte qu’il soit mis à jour automatiquement à l’aide d’une solution SaaS par exemple.

 

9/ Et surtout utile !

Ce qui faut retenir de cet article c’est que le but du tableau de bord temps réel est de prendre des décisions tout en pilotant une activité. S’il n’est pas consulté ou que les informations ne sont pas simples de compréhension et pas mises à jour régulièrement, alors il devient inutile.

Si vous avez déjà créé votre tableau de bord mais que vous avez un doute sur son intérêt, reprenez les points un à un et comparez les à votre dashboard. Vous trouverez probablement une solution.

 

PingFlow propose une solution SaaS de management visuel digital efficace et dynamique ainsi qu’un accompagnement pour vous guider et répondre à vos besoins.

 

Contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *