Andon avance/retard : gérer le cadencement de la production

Il est très difficile de gérer le cadencement d’une ligne d’assemblage sans convoyeur : il faut que tous les postes aient terminés leurs tâches en même temps pour pouvoir avancer. Les rendements de ligne sans convoyeur sont de 80 %, contre 90 à 100 % pour les lignes équipées de convoyeur. Sans système digital, ces rendements sont impossibles sur des lignes d’assemblage sans convoyeurs. C’est pourquoi il semble nécessaire de mettre en place un système de Yo-i-Don pour cadencer la production au rythme du takt time et ainsi prétendre au même rendement que les lignes avec convoyeur.

L’Andon pour donner l’alerte

La mise en place d’un système Andon (Yo-I-Don) sur des lignes d’assemblage donne aux opérateurs l’opportunité d’alerter en cas d’incident. Les différents niveaux d’alarme permettent de prioriser les actions et ainsi hiérarchiser les interventions. Les Chantiers de l’Atlantique ont qualifié les niveaux par couleurs :

  • vert : la tâche est terminée,
  • jaune clignotant : un appel a été lancé,
  • jaune fixe : l’appel est pris en compte,
  • rouge : le problème est bloquant, on arrête la chaîne.

Ce système responsabilise les collaborateurs : au début, les appels sont nombreux, puis une fois que les opérateurs sont rassurés, les alertes deviennent de plus en plus rares.

Cela permet également au manager de pouvoir intervenir rapidement, la productivité en est ainsi améliorée. Le chef d’équipe gagne également en sérénité grâce à une meilleure vision de la ligne au quotidien. Au sein des Chantiers de l’Atlantique (CDA), la mise en place de ce système a permis d’uniformiser l’accès à l’information et que tous les opérateurs aient une vision commune sur l’activité de la ligne en temps réel.

L’affichage pour superviser l’activité

andon avance/retardL’Andon seul couplé au management visuel permet de donner une information transparente sur l’activité à tous les collaborateurs. Chacun sait ce qu’il doit faire et où en sont les autres. Le takt time est affiché sur les écrans au sein de l’atelier, chaque nouveau départ est donné par un signal sonore et/ou lumineux et les incidents sont qualifiés et historisés. Grâce à une meilleure compréhension de la situation globale, les collaborateurs sont également rassurés car les retards sont identifiés et les managers peuvent leur venir en aide. Le cadencement de la production est donc plus fluide, grâce à cette communication transparente. Pour les Chantiers de l’Atlantique, le temps d’avancement de la chaîne a été divisé par quatre, et la productivité a augmenté de 10 %.

De plus, chacun dispose du même temps de travail et de repos, cela permet de rendre le climat social plus serein. Le manager est davantage là pour accompagner les équipes, plutôt que pour les surveiller. Le système Andon communique les alertes vers les écrans, mais également par SMS et emails, permettant ainsi d’avertir les personnes concernées le plus rapidement possible.

Enfin, l’interface permet de paramétrer les données que vous souhaitez observer (horaires de travail, profils des utilisateurs…) et de restituer les incidents sous forme de graphiques. Les data communiquées par l’Andon sont de précieuses informations qui, analysées, vont vous permettre d’anticiper l’activité et d’améliorer la productivité globale de votre entreprise.

 

Claire Jolimont

Claire Jolimont

CEO de PingFlow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *